TMOTW | Ajak Deng

Vrai Nom : Ajak Wol Deng
Pays d’origine : Tonj, Soudan
Date de naissance : 7 décembre 1989
Lieu de résidence : Melbourne, Australie
Hauteur : 183cm (6’0″)
Poitrine : 82cm (32″)
Taille : 62cm (24.5″)
Hanches : 87cm (34)
Pointure : 40 (US9 )
Cheveux : Noirs
Yeux : Noirs
Ses atouts : Son visage, son teint, ses jambes
Agence : Chic Management,
IMG Models – New York, Paris & London


Jamais petite réfugiée soudanaise n’aurait osé rêver telle destinée, parfois les rêves deviennent réalité, plus surprenant sont ceux dont on n’avait jamais osé rêver.


Ajak Wol Deng, connue sous le nom d’Angélique Deng (prénom choisi par son agent) voit le jour en décembre 1989 à Tonj, village reculé du Soudan. Une partie du monde ravagée par une guerre civile sans fin, qui a fait des millions de morts et plus de 4 millions de déplacés depuis ses débuts.

L’enfance d’Ajak n’est que fuite et violence, un début de vie où le quotidien n’est que tristesse et combats pour survivre. La famille Deng se réfugie dans un camp de réfugiés à Kakuma, au nord du Kenya pour fuir les exactions perpétrée au Soudan.

C’est dans ce camps qu’Ajak perd sa mère à l’âge de 12 ans, victime de la malaria, la petite fille devient alors une mère pour ses 7 frères et sœurs. Ajak doit grandir très vite et prendre des responsabilités d’adulte : nourrir, vêtir, abriter et surtout protéger sa famille, la dernière de la fratrie est alors âgée de 6 mois.

La délivrance arrive en 2005, quand la famille Deng réussi à quitter le camp pour Melbourne en Australie, Ajak part sans se retourner pour commencer une nouvelle vie.

Nouvelle vie, en effet, Ajak prend un virage à 180°. Aujourd’hui sous les objectifs, elle se souvient qu’enfant, elle n’osait pas rêver, sa seule préoccupation étant de survivre. L’Australie est pour elle synonyme de Liberté.

Ajak se lance et se permet enfin de rêver et surtout de vivre et profiter pleinement de cette chance qui lui est offerte. Elle participe d’abord au concours “Miss Sud Soudan Australie” où elle se fait remarquer parmi toutes ces beautés africaines. Elle participe à sa première Fashion Week à Melbourne en 2008.

En 2009, elle signe un contrat de mannequin avec une agence australienne. Ses jambes interminables, son style et sa beauté plaisent immédiatement. Miss Deng signe la même année avec l’une des plus prestigieuses agence sur le marché: IMG Modeling à New York, USA.

Très vite sa carrière est lancée, Ajak devient le premier modèle noir à défiler pour Chloé depuis Lyah Kebede. Valentino, Jean Paul Gaultier, Marc Jacobs, pour n’en citer que quelque’ uns tombent également sous le charme de la soudanaise et la font défiler à leur tour.

Début 2010, le photographe Josh Olins fait poser Ajak aux côtés d’un autre modèle en vogue: Ataui Deng pour la campagne Printemps-Été 2010 de la marque italienne Benetton. Les deux princesses africaines ont plus qu’un nom de famille en commun, elles ont une histoire, un passé quasiment identiques.
Si Ajak a fui les massacres et la misère du Soudan pour l’Australie, Ataui a quand à elle fui pour l’Égypte avant d’arriver aux États-Unis en 2002. Même parcours, mais aussi même physique, Ajak et Ataui pourraient passer pour des sœurs, voir des sœurs jumelles.

Ajak suit les traces de son idole, la soudanaise Alek Wek qui est aussi la tante d’Ataui Deng. Loin des lumières de New-York, Paris et d’autres capital mode, Ajak prépare sa reconversion et étudie le Droit, avec une fois encore une belle carrière en perspective.

La princesse africaine est depuis la rentrée en couverture du supplément de Vogue Italia, elle et d’autres Black Beauty sont réunis pour ce numéro spécial 30ème anniversaire. Le diamant soudanais paré de bijoux Van Clef & Arples brille de mille feux sur cette couverture, Cinq années après avoir quitter l’enfer, Ajak se dirige sur les sentiers de la gloire.








Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *