Tendance Dashiki

Dès l’arrivée du soleil il ressort de nos placards, l’imprimé Dashiki tout comme le wax est un must, une pièce à avoir absolument dans votre dressing !

 

 

Le Dashiki a fait son retour en force ces dernières années, impossible de passer à côté de cette tendance ; Hommes, femmes et enfants tout le monde le porte.

Si beaucoup connaissent son nom, très peu connaissent ses origines, sa symbolique. Je vous fais un rapide court d’histoire avec un look Dashiki en prime !

 

 

Communément appelé Dashiki, cet imprimé est également appelé Addis Abeba, Angelina ou encore Miriam Makeba au Congo (en mémoire de la chanteuse sud-africaine).

Largement porté en Afrique de l’ouest, dashiki est un dérivé du mot “danshiki” qui signifie chemise en haoussa (langue parlée en Afrique de l’Ouest).

A l’origine ce sont les hommes qui portaient cette chemise, mais les femmes se sont très vite appropriées l’imprimé pour le porter à leur manière sous forme de jupe, short ou robe.

 

 

Vous ne serez pas surpris si je vous dis que le Dashiki a été crée par la firme hollandaise Vlisco sous le nom d’Angelina, c’est d’ailleurs un de ses plus grands succès depuis sa création il y a plus d’une cinquantaine d’années.

Ce tissu coloré est inspiré du batik, le Dashiki fait partie de la famille des tissus Java chez Vlisco, une technique héritée de l’histoire la firme avec l’Indonésie. Contrairement aux wax, aucune cire n’est utilisée pour créer les  modèles Java, qui sont imprimés d’un seul côté du tissu.

 

 

 

Si aujourd’hui des stars comme Beyoncé, Chris Brown ou Rihanna l’ont adopté, d’autres icônes de la musique telles que Jimi Hendrix , Sammy Davis Jr. et Stevie Wonder le portaient déjà dans les années 60-70.

Aux États-Unis, il devient à cette époque un des symboles de l’affirmation de l’identité afro-américaine, ce sont les début du fameux “Black is Beautiful“.

De nombreuses familles noires américaines s’habillent de Dashiki pour fêter Kwanzaa, tout un symbole car cette célébration qui débute le 26 décembre, lendemain de noël a été créée en 1966 par l’activiste afro-américain Ron Karenga.

Conscients de la popularité de ce tissu, de nombreux stylistes et marques occidentales se sont emparés du phénomène et proposent à leur tour des créations style Dashiki.

 

 

Pourquoi on aime tant le Dashiki ? Tout simplement parce qu’il est coloré, fun, facile à porter, d’inspiration africaine et surtout qu’il va à tout le monde, sérieusement je n’ai jamais vu quelqu’un à qui cet imprimé ne va pas !

Pour mon Dashiki look, je porte une tunique en robe avec une paire de sneakers, une série photos que j’avais shooté l’été dernier et que je n’ai jamais postée.

Si vous souhaitez adopter cet imprimé, vous pouvez acheter du tissu Dashiki pour faire confectionner vos propres modèles. Pour les achats en ligne, attention il y a parfois des prix hallucinant pour une simple chemise, il est proposer sous toutes les formes sur le web.

Mise à jour, je vous propose à présent ces tuniques dans toutes les couleurs sur Instagram @turbanistaparis

 

 

Tunique Dashiki : @Kay_Miinaa

Sneakers Adidas Superstar – portée ici

Boucles d’oreilles Kweni

Sac bandoulière Lollipops

Montre Casio dispo  chez ASOS

Djaldjali Fatou Fatal porté en bracelet

 

Vivement le retour du soleil pour en porter dans d’autres couleurs !

 

J’espère que vous avez aimé, n’oubliez pas je suis également sur  Facebook, Twitter, Pinterest, google +Instagram partout ou presque quoi !!!!

 

Partager:

4 Commentaires

  1. 30 juin 2015 / 17 h 05 min

    Moi qui me demandait ce que c’étai. Merci pour cet article enrichissant!
    Bonne après midi!

  2. 29 avril 2015 / 16 h 03 min

    Ton article tombe bien je me suis justement acheté plusieurs modèles j’ai hâte de les recevoir!

    • 1 mai 2015 / 21 h 23 min

      Génial, il m’en faut encore d’autres couleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.