Sidaction : 8ème édition de l’opération Chefs Solidaires

Cette année Sidaction lance la 8ème édition des “Chefs Solidaires”, l’objectif de cette opération est de mettre en avant la solidarité des professionnels de tous les métiers de bouche afin de collecter des fonds pour la lutte contre le Sida. 

 

Initiée en 2009 par Line Renaud, vice-présidente de SIDACTION, l’opération Chefs Solidaires est l’occasion pour les restaurateurs et métiers de bouche de s’engager pour la lutte contre le sida le temps d’une journée, soit en reversant 10% de leur chiffre d’affaires du jour à Sidaction soit en organisant une action exceptionnelle donnant lieu à un don.

Depuis sa création en 1994, Sidaction réunit et représente toutes les forces de la lutte contre le sida : chercheurs, médecins, malades et associations. Présente sur tous les fronts (recherche, soins, prévention et aide aux malades), l’association agit en France et dans 21 pays en développement.

Reconnue d’utilité publique, elle est la seule association française à financer la recherche contre le sida .

 

 

Contrairement à ce que l’on pense, et surtout du côté de la jeunesse, l’épidémie du sida regagne du terrain en France. Deux tiers des jeunes en France n’ont plus peur du sida, en 2016 27 % d’entre-eux pensent qu’il existe un remède.

Hyper-connectés, inondés d’information ces jeunes sont pourtant très mal informés à propos de cette maladie qui continue de faire des ravages.

Les jeunes entre 15 et 24 ans représentent 12% des nouvelles découvertes de séropositivité. Ce nombre a augmenté de 3 points entre 2014 et 2015 chez les femmes et les hommes hétérosexuels de plus de 50 ans, passant ainsi de 17 à 20%.

Dans le monde, environ 36,9 millions de personnes vivent avec le VIH , dont 3,2 millions d’enfants de moins de 15 ans. En France, 150 000 personnes sont porteuses du VIH dont près de 25 000 sans le savoir.

Jusqu’à aujourd’hui les traitements du sida n’ont cessé de progressé, mais le combat n’est pas terminé. La trithérapie, traitement utilisé pour lutter contre le VIH ne permet pas de guérir de la maladie, mais freine le développement du virus dans l’organisme et les effets secondaires de cette trithérapie sont nombreux, et terriblement indésirables.

Nous sommes tous concernés par ce mal, si beaucoup de ma génération ont connus les spots TV Sidaction, et le fameux ruban rouge lancé aux débuts des 90s pour symboliser la solidarité avec les personnes touchées par le VIH et celles décédées du sida.

Malgré toutes les actions, la nouvelle génération accro au web et réseaux sociaux passe trop souvent à côté de l’information. Les jeunes sous-estiment les menaces du virus et ne se sentent pas concernés par les risques liés à la maladie.

Depuis près de 30 ans des campagnes de sensibilisation sont lancées par différents États et organisations à travers le monde pour réduire l’expansion de la maladie. En 1988, l’Organisation Mondiale de la Santé proclame  le 1er décembre 1988 “Journée mondiale de lutte contre le Sida.”

 

SIDACTION se mobilise dès le 6 octobre avec cette journée du  qui permet aux professionnels de la restauration de montrer leur solidarité mais également de sensibiliser leurs équipes et leurs clients (jeunes et moins jeunes).

Cette nouvelle édition des “Chef Solidaires” se déroule cette année le jeudi 6 octobre dans toute la France.

Cette année, l’ambassadeur de l’événement est Guillaume Gomez, président des Cuisiniers de la République française et co-président d’Euro-Toques, qui a été rejoint par de nombreuses associations de chefs comme l’Académie nationale de cuisine, l’Académie culinaire de France, les Cuisiniers de France, la Société nationale des meilleurs ouvriers de France, les Toques françaises, ou encore l’ école Ferrandi

 

Le principe est simple, durant l’opération, les restaurateurs participant reversent sous forme de don 10% du chiffre d’affaires de la journée à l’association, bien entendu les prix sur leurs cartes ne changent pas.

Par exemple, un restaurant réalise 2000€ de recettes durant cette journée, il reverse 200€ à Sidaction, après déduction fiscale, le don s’élève à 80 €. A savoir que 60% du don versé par l’établissement est déductible des impôts sur les sociétés dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaires.

Ils peuvent aussi mettre en place une action sur un produit de leur carte, qui donnera lieu à un don.

Par exemple, un pâtissier qui décide de faire une tarte spéciale pour la journée ou qui choisit une pâtisserie déjà existante dans sa gamme et reversera ensuite les bénéfices de ces ventes pour la cause.

Cette année, le nombre de restaurants participants a doublé par rapport à l’édition 2015. L’opération Chefs Solidaires a permis de collecter près de 150 000€ sur l’ensemble du territoire français.

J’ai été invitée à rencontrer les acteurs de cette nouvelle édition, des professionnels aux grands coeur qui ont choisi de mettre leur talent et leur notoriété au service de la lutte contre le sida qui est l’affaire de tous.

Pour participer à l’opération, tout le monde à table ! Vous pouvez ajouter à votre carnet d’adresses gourmandes la liste des restaurants participants un peu partout en France : http://chefssolidaires.sidaction.org/liste-des-participants

Pour les fans de chocolat comme moi, Nicolas Rutard, artisan chocolatier et membre des Toques françaises, officiant au Carrément Bon à la Seyne-sur-Mer, a conçu une tablette de chocolat noir spécialement pour l’opération : une tablette de chocolat 57% cacao et 100% solidaire, puisque les recettes seront reversées à Sidaction.

 

J’ai eu l’occasion de tester lors de la présentation presse, un régal !

Le combat continue, partagez l’information, n’hésitez-pas à en toucher un mot à votre votre restaurant préféré !

Plus d’information sur http://chefssolidaires.sidaction.org & Facebook Chefs Solidaires

Le 6 octobre, bien manger rime avec solidarité !

 

On se donne également rendez-vous sur Facebook, Snapchat @Timodelle & Instagram @TimodelleMagazine !

Bisous

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.