It’s the Little Things in Life

Je ne me trompe pas, si je dis que nous connaissons les valeurs de la vie, et que nous en apprécions chaque instant. Ce partage du coeur t’es dédié mon cher Nabile Quenum…

 

Pourtant, nous l’oublions trop vite, et c’est souvent la perte d’un proche qui nous le rappelle. Bienvenue dans mon tout premier post look et petit partage du cœur de l’année.

Le dernier jour de 2017, sur Snapchat je vous ai fait part de mon dilemme, sur un article. Cela concernait les changements de ma vie, de ces 12 derniers mois. Un post trop personnel selon mon entourage. D’ailleurs, j’ai reporté la publication du texte à maintes reprises.

En attendant de revoir ces mots, de trouver comment vous en parler, je me suis dit qu’il fallait que je poste ces photos prisent cet automne.

Un clin d’œil à mon article sur le sens de la vie, la gratitude, la maladie, le bonheur… « La Vie Est Belle » publiée fin 2015. Il est toujours question dans ce qui va suivre, d’existence et de relation humaine.

Il est toujours question d’existence et de relation humaine, un rappel en plus cette fois d’un hommage à un ami qui a impacté ma vie plus que je ne le pensais.

Je me suis lancée dans cette nouvelle page de ma vie, le coeur remplit de joie, reposée, apaisée et prête à aller à la rencontre de 2018.

Malheureusement, une triste nouvelle est venue secouer notre existence, 2018 débute le cœur lourd et plein de tristesse.

Certaines épreuves nous rappelle ô combien il est important de célébrer la vie, de profiter de chaque instant, de chaque personne avant de se retrouver seul face aux souvenirs du bonheur passé.

 

 

La vie se joue entre l’ombre et la lumière et c’est ce qui en fait toute sa beauté ! Tout comme elle, nous sommes tous fait de contradictions, c’est pourquoi il est difficile de trouver le juste milieu, il faut juste trouver son équilibre pour vivre heureux.

Un jour on est heureux le lendemain on l’est plus, un jour on pleure, un jour on rit, un jour on gagne, un jour on perd… C’est la Vie ! Il y a tout juste une semaine, tout comme mes amis j’ai pris une grande claque en apprenant qu’un être cher est parti rejoindre les anges.

Je vous le répète sans cesse, appréciez chaque instant, chaque moment, donnez du temps aux êtres qui vous sont chers. Le monde actuel met les relations humaines à rude épreuve, nous faisant perdre de vue l’essentiel… La Réalité, et surtout l’HUMAIN.

Les réseaux sociaux ont déformé les notions d’amitié, d’amour et d’une certaine manière de famille.

Tout n’est qu’illusion, car on se montre sous son plus beau jour. Tout le monde est heureux, tout est parfait… Parfaitement contrôlé. C’est un leurre !

Ne cherchez pas le bonheur dans le regard des autres. Ne cherchez pas la validation ou l’approbation d’inconnus… Vos vrais amis, même s’ils se comptent sur les doigts seront plus réels et bénéfiques que l’avis de milliers d’étrangers.

Des réseaux qui au départ ont été conçus pour réunir voire rassembler, ne font aujourd’hui que séparer.

J’ai arrêté ces derniers mois d’être celles qui appelle pour prendre des nouvelles. Je suis aussi lassée et déçue d’être toujours celle qui tente de maintenir les liens… Mais je ne peux pas aller contre ma nature. Je m’inquiète très vite, dès que je suis sans nouvelle, car je m’imagine le pire…

Je sais à quel point il est important de prendre des nouvelles de celles et ceux qui semblent être les plus forts, qui semblent affronter la vie avec facilité… J’en suis la première victime. Beaucoup de mes amis pensent (ou ont envie de croire) que je vis la plus parfaite des vies… Merci les réseaux sociaux. Cette nouvelle mentalité du « je check son statut, ses partages pour savoir si ça va ... » est éphémère.

Je dis stop ! Prenez un peu de votre temps. Apprenez à déconnecter, à décrocher le téléphone pour avoir une vraie conversation avec un membre de votre entourage. Envoyez un message sincère, un sms personnalisé, plutôt que de faire suivre ces satanées chaînes de messages. Nous sommes en pleine période de vœux.

Je regrette cette époque, où j’attendais avec impatience de recevoir les cartes de vœux de mes proches. Je prenais plaisir à écrire sur le papier des mots venus du cœur, pour souhaiter le meilleur pour la nouvelle année.

Aujourd’hui on peut recevoir un message de voeux (impersonnel, l’ère du copié-collé) d’une personne à qui nous n’avons pas parlé de l’année… Je ne réponds jamais, qui sait si la personne à qui est adressé le message est encore de ce monde ? Quels sont ses souhaits ? Qu’a-t-elle vécu l’année passée ? etc.

A présent, c’est une époque révolue face aux réseaux sociaux desquels émanent des milliers de partages qui n’ont plus aucun sens… Ces réseaux retrouveront leurs âmes quand ils placeront l’humain au centre de leur politique.

Ces dernières années, l’illusion du bonheur s’est propagée telle une traînée de poudre et fait discrètement de grands ravages !

Ces amitiés virtuelles nous font oublier que richesse et popularité n’empêchent pas la solitude. On peut échanger toute la journée avec des centaines de personnes sur le net et être seul ou malheureux …

Je me souviens d’une anecdote de mon parrain. Il me disait que nombreuses sont les célébrités qui s’envoient elles-mêmes des lettres d’un hôtel à l’autre où à la maison, pour trouver un courrier, une attention, un petit mot d’amour à leur arrivée… Quelle tristesse…

Je souhaite vous dire, qu’il ne faut pas s’arrêter sur un bonheur apparent. Tout le monde aime recevoir un message, un appel, une petite pensée de la part de ses vrais amis, mais aussi de sa famille. N’hésitez plus ! Personne n’est trop occupé pour ces petits gestes.

Ne négligez pas non plus ces moments de rencontres réels. Créez de vrais instants de joie, pour ne pas un jour n’avoir en tête que de vieux souvenirs, des photos d’une époque où chacun avait le temps…

 

Il faut donner de l’importance à ces choses de la vie, car un jour elles ne seront plus. C’est à ce moment, que l’on réalisera à quel point elles étaient grandes et comptaient pour nous.

Nous ne sommes que de passage. Je ne vais pas m’étaler sur le fait que tout ici n’est qu’un test… Rien ne dure, tout est temporaire dans cette vie… Même les épreuves.

À chaque fois que tombe la pluie, elle finit par s’arrêter, pareil pour les larmes ; Quand on est blessé, on finit par guérir. La tristesse n’est donc pas éternelle.

Après l’obscurité vient toujours la lumière, et nous en avons la preuve chaque matin au réveil. Nuit après nuit, habitués à nous réveiller sous l’éclat du soleil, nous oublions qu’un jour l’obscurité de la nuit peut devenir éternelle.

La vie peut sembler difficile, insurmontable parfois, mais il faut s’accrocher aux petites choses. Ne laissez pas les contrariétés et les déconvenues, vous faire perdre le sourire et l’espoir en la beauté de la vie.

Il faut voir une opportunité dans chaque difficulté. Cela nous permet d’apprendre, de comprendre et de recommencer. Chacune de ces épreuves est une porte ouverte à un nouveau commencement ou une nouvelle fin. Chaque seconde est une chance, afin de faire de l’instant présent, le point de départ d’un meilleur soi, d’une meilleure vie. Pas selon les standards des autres, mais selon ce qui vous rend heureux. À vous de saisir ce moment et d’en tirer le meilleur.

N’oubliez pas, rien n’est éternel. Nous aimerions avoir un bonheur sans faille et sans limite, mais même si cela était possible nous ne pourrions en apprécier la vraie valeur !

Soyez reconnaissants, appréciez chacune de vos bénédictions. Chérissez ceux qui vous entourent. Remerciez votre passé, soyez en paix avec lui, car c’est grâce à lui que vous connaissez la valeur de la vie, vos valeurs.

En général, je préfère garder en mémoire le meilleur. C’est comme, lorsque l’on perd un être cher, et que chaque souvenir de lui devient comme un trésor que l’on chérit.

Profitez de l’instant présent. Gardez en tête les mots de Pierre de Ronsard : « Vivez, si m’en croyez, n’attendez à demain : Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie ».

 

Nabile Quenum, mon ami, mon frère, je souhaite te remercier, car tu m’as appris le pardon et la patience !

Nabile, ces mots résonnent si fort et depuis ton départ … N’attendons plus demain …

Tu peux être fier de ce que tu as accompli. Tu es une étoile, une vraie à présent, tu resteras à jamais dans nos cœurs !

Pour le reste « on se sait »…

On se donne également rendez-vous sur Facebook, Snapchat @Timodelle & Instagram @Timodelle !

Bisous

 

Partager:

10 Commentaires

  1. Kamara
    11 février 2018 / 17 h 43 min

    Merci
    Vivre sa vie et ne pas la regarder.

  2. Taaly
    20 janvier 2018 / 3 h 30 min

    Touchant, bonne année Aissata, je prie fort pour toi, merci pour ces mots.
    Taaly

  3. Charmaine
    19 janvier 2018 / 16 h 24 min

    Désolée pour ton ami bel hommage, courage

  4. Charmaine
    19 janvier 2018 / 16 h 23 min

    Les réseaux sociaux c’est plein de haineux et de frustrés, ce monde est fou

    • 19 janvier 2018 / 19 h 01 min

      C’est désespérant, c’est le coeur des gens, il faut utiliser ces réseaux pour du bon. Il faut être honnête ces appli poussent aussi au négatif. Mais je garde espoir quand meme

  5. Ngiie
    19 janvier 2018 / 1 h 06 min

    Touchant et triste réalité . Mes condoléances Aissata

    • 20 janvier 2018 / 9 h 48 min

      Merci Ngiie, oui triste réalité, à nous de faire changer les changes au moins à notre niveau.

  6. Hugues
    18 janvier 2018 / 12 h 07 min

    Très bon constat j’espère que 2018 fera à ceux que les gens se solidarise de plus en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.