Festival Francophonie Métissée 2017

Cinéma, danse, littérature, musique, rencontres, du 26 septembre au 19 octobre 2017 le Centre Wallonie-Bruxelles à Paris vous invite à célébrer la Francophonie.

 

 

J’ai découvert ce festival en 2014, cette année-là le Sénégal est à l’honneur je vous en parle d’ailleurs ici.

Depuis vingt-cinq ans, le Centre Wallonie-Bruxelles célèbre la francophonie à travers un dialogue interculturel. Le croisement d’oeuvres artistiques de divers pays francophones affirme une valeur essentielle de la culture, celle d’un possible langage universel.

Le Festival Francophonie métissée est une étape du « Grand Tour 2017 – Voyage en Francophonie ».

 

 

Le Festival Francophonie métissée s’associe à « Fraternité générale ! », un mouvement participatif national pour exprimer la fraternité à travers des actions culturelles, artistiques et citoyennes.

La francophonie, c’est un vaste pays, sans frontières. C’est celui de la langue française. C’est le pays de l’intérieur. C’est le pays invisible, spirituel, mental, moral qui est en chacun de vous.” – Anne Lenoir, Directrice du Centre Wallonie-Bruxelles à Paris

C’est en harmonie avec ces mots du poète québécois Gilles Vigneault que s’ouvre la 26ème édition du festival Francophonie Métissée, rendez-vous annuel à la croisée d’univers artistiques multiples et foisonnants.

Plusieurs événements pluridisciplinaires et une seule grande ambition : celle de véhiculer un dialogue interculturel dans le partage d’une langue commune.

L’occasion aussi, pour le public, de découvrir la vitalité et variété des artistes de l’espace francophone, débordant de pépites inédites.

 

 

Ouverture du festival avec un concert exceptionnel de la grande dame de la chanson haïtienne à Paris, Emeline MICHEL.

La « Reine de la chanson créole » célèbre ses 30 ans de carrière internationale, passés sur les scènes d’Europe, du Canada, des États-Unis, d’Afrique et des Caraïbes.

 

 

A ne surtout pas manquer, le Jeudi 28 septembre à 19h, rencontre avec le photographe sénégalais à la renommée internationale, Omar Victor Diop.

Du 26 septembre au 19 octobre, l’artiste présente une sélection exceptionnelle de dix photographies, extraites de sa série “Le studio des vanités“.

Qu’ils soient mannequins, musiciens ou danseurs, Diop y dévoile une nouvelle génération de jeunes talents africains. Un portrait optimiste de l’Afrique urbaine, dans une esthé-tique pop et moderne, entre photographie et design.

Une exposition gratuite présentée dans le foyer du théâtre, en collaboration avec la galerie MAGNIN-A à Paris.

 

Littérature, le 29 septembre avec le Prix Senghor du premier roman francophone et francophile distingue des œuvres d’expression française.

La manifestation sera axée autour de la thématique des identités francophones, plurielles et métissées.

Initié il y a douze ans par l’association La Plume Noire, le Prix Senghor encourage, au niveau national et international, l’utilisation de la langue française comme outil d’expression écrite.

Il rend hommage également au poète président sénégalais Léopold Sédar Senghor. C’est de cet humanisme, soucieux du respect des différences, mais pétri d’universalité, que se réclame ce prix.

Dialogue interculturel, partage volontaire d’une langue commune, telles sont les valeurs qu’il souhaite véhiculer.

 

Retrouvez la programmation complète du Festival Francophonie Métissée du 26 septembre au 19 octobre 2017 sur www.cwb.fr

 

INFORMATIONS PRATIQUES :

CENTRE WALLONIE-BRUXELLES A PARIS
Salle d’exposition : 127-129, rue Saint-Martin
Salle de spectacles : 46, rue Quincampoix (niveau -1)
Salle de cinéma : 46, rue Quincampoix (niveau -2)
M°: Châtelet-les-Halles, Rambuteau

Tarifs: 5 à 10€ / Pass Festival : 20 € en vente ici 

On se donne également rendez-vous sur Facebook, Snapchat @Timodelle & Instagram @TimodelleMagazine !

Bisous,

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.