Chanel Iman en couv’ de l’Officiel Paris de Février 2012

En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d’en faire autant”, c’est de cette phrase de Nelson Mandela que s’inspire L’officiel du mois de février et autour de “Shweshwe”… ce mystérieux bruit que le magazine s’est dessiné.

POST Chanel Iman Lofficiel

 

« Shweshwe » à comprendre « chouichoui » est le nom et surtout le son du frottement d’un tissue le long des longues et sensuelles jambes des femmes sud-africaines.

Dans ce numéro l’Officiel met l’Afrique à l’honneur, avec en covergirl l’une de ses princesses : la délicieuse Chanel Iman dans un ensemble fleuri signé Dolce & Gabbana . Exotisme, tradition, création et folklore, ce doux mélange autour des merveilles d’Afrique ne pouvait que séduire le magazine.

C’est à Cape Town, la plus Mode des capitales africaines, que Chanel prend la pose pour présenter les musts de la saison à venir, l’été s’annonce chaud mais aussi écolo, tout comme le démontre Vivienne Westwood qui a fait de la protection de l’Afrique et de l’écologie son cheval de bataille, elle livre dans ce numéro les sept point qui guident son combat.

“Et puisque l’Art du style n’a décidément plus de frontières…”, c’est tout naturellement ans cette ambiance de fraternité, de partage et de découverte que l’Officiel part à la rencontre des sapeurs nouvelle génération dans les ruelles de Soweto: les Smarteez, sapeurs ou “beaux gosses élégants” comme ils se définissent, parce qu’ils s’habillent Smart (bien). Un numéro à feuillez avec délice!

 

“As we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same”, it’s of this quote of Nelson Mandela that L’officiel of February get it’s inspiration and around “Shweshwe”… this mysterious noise that the magazine is outlined.

« Shweshwe » to understand « chouichoui » is the name and the sound of the friction of a fabric along South-African women long and sensual legs.

 

In this issue, l’Officel pays tribute to Africa, with one of her princesses as cover girl: the delicious Chanel Inman. Exoticism, tradition, creation et folklore, this soft mix around Africa’s wonders

 

It’s in Cape Town, the more fashionable African capital, that Chanel poses to present coming season’s bests, summer will be hot but also ecologic, like is proving us Vivienne Westwood who dedicated her life to Africa and Ecology, she shares in this issue the seventh points that guide her fight.

 

“As Art of style has obviously no more borders…”, it’s naturally in this atmosphere of fraternity, of sharing and discovery that L’Officiel goes down Soweto back streets to meet new generation of sapeurs*: The Smarteez, handsome and well dress young Africans has they define themselves, because they dress smart! A delightful issue to discover!

*The word “Sapeur” is derived from SAPE, an acronym for the movement itself, Société des Ambianceurs et Persons Élégants. The word sape, perhaps not accidentally, also means “to dress with elegance and style” in French. (source Africafeed)

 

www.lofficielmode.com

 

 

Partager:

1 Commentaire

  1. 18 janvier 2012 / 19 h 27 min

    Bonjour, ceci est un commentaire.
    Pour supprimer un commentaire, connectez-vous, et affichez les commentaires de cet article. Vous pourrez alors les modifier ou les supprimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.