C’était il y a un an…

Cette série photo je l’ai réalisée il y a un tout pile, une belle après-midi de novembre qui s’est transformée en cauchemar et qui à changé le visage de la capitale à tout jamais !

En moins de 2 ans, le pays est bouleversé par toutes ces attaques, et passe de la paix à “la guerre” déclarée à on ne sait qui !

Après ce drame, les jours, semaines et mois qui suivent chacun demeure dans sa citadelle, ce qui marque c’est ce silence, pesant, cette réaction naturelle de chacun de se replier sur soi et de s’entourer de ceux que l’on aime. Famille, amis, voisins… on a besoin de sécurité et surtout d’amour pour faire face à tant de haine.

Du jour au lendemain, chacun réalise que le quotidien ne sera plus le même, nous passons de l’état d’alerte à l’état d’urgence, le danger est maintenant bel et bien présent, la menace est omniprésente, pesante…

La peur s’insinue rapidement en nous, il règne dans ce pays une paranoïa collective alimentée par beaucoup de désinformation, par des médias qui entretiennent cette peur et surtout un gouvernement qui a perdu toute la confiance de ces citoyens, qui ont le sentiment d’avoir été sacrifiés.

 

 

Après le choc, la tristesse, le recueillement viennent les questions et la colère. Qui est la cible ? La liberté ? La vie ? Qui sont les responsables ? De qui vient la menace ? Qui sont les victimes ? Comment sera la vie après ? Comment expliquer aux enfants ? … Tellement de questions viennent à l’esprit mais personne n’est là pour y répondre, pour nous expliquer, nous consoler, nous rassurer.

On le sait la violence engendre la violence, même si beaucoup ont choisi ce chemin d’autres ont préféré se rapprocher les uns des autres, s’unir pour se reconstruire, se comprendre, pour peut-être ensemble pourvoir se défendre face à l’ennemi. (Mais qui est l’ennemi ?)

 

 

Je me souviens avoir passé une belle journée à flâner dans les rues de Paris, heureuse d’apprendre que ma santé s’améliore, comble du bonheur ma mère m’attend à la maison pour une soirée mère-fille.

Comme je le fais souvent sur snapchat je partage ma journée avec vous et quelques mots d’encouragement, un partage du coeur comme à mon habitude : “Apprécier ce que l’on a, passer du temps avec ceux que l’on aime, profiter du temps présent car on ne sait de quoi demain sera fait… ” Je ne savais pas à quel point ces mots allaient prendre tout leur sens ce 13 novembre 2015.

Après la nouvelle, je choisi de rentrer avec ma mère pour passer du temps en famille, prendre dans les bras mes proches ; Le retour sur Paris quelques jours plus tard sera difficile, je suis marqué par le silence et les rues désertes, la ville lumière a perdu de son lustre.

Ce vendredi 13 novembre 2015, moi comme beaucoup avons crée des souvenirs, partagé du bonheur, de beaux moments désormais entachés par la haine.

Je n’ai jamais publié les photos prisent cette après-midi là, pourquoi ? Je ne sais pas vraiment ! Un shoot improvisé après notre déjeuner chez Breakfast in America avec mon amie Chris pour immortaliser cette belle journée !

 

 

Mes pensées vont aux familles de toutes ces victimes innocentes et courageuses, aux blessés, aux héros, à ceux qui ont aidé par leurs gestes ou leurs mots pour surmonter l’insurmontable…

La vie a repris le dessus mais le temps de l’insouciance est révolu, je pense souvent à mon amie colombienne Eliana, victime de l’attentat à Bogotta en janvier 1993. Elle vit depuis aux Etats-Unis, comme elle le dit, rien ni personne ne pourra atténuer sa peine et surtout lui rendre “sa vie”, car on lui a enlevé une partie d’elle !

C’était il y a un an, le temps a-t-il arrangé quelque chose ? Comme le dit Andy Warhol :

On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes.

Difficile d’expliquer ce sentiment contradictoire, mais pour moi depuis ce jour à Paris, rien n’a changé mais tout a changé…

 

 

Sweat MR LENOIR by Djibril Cissé 

Jupe en jeans FOREVER 21 

Veste teddy en cuir BALI BARRET portée ici

Sac en cuir souvenir du Niger porté ici  

Sneakers ADIDAS ORIGINALS SUPERSTAR portées ici 

Bracelet en or Floral Symphony FREYWILLE

On se donne également rendez-vous sur Facebook, Snapchat @Timodelle & Instagram @TimodelleMagazine!

Bisous

Partager:

2 Commentaires

  1. fatou
    13 novembre 2016 / 18 h 07 min

    cc superbe l’article contente que ta sante sava mieu tres jolie ton sac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.